__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
246 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Retour au Vigeant, étape traditionnelle du challenge année après année, un très beau tracé qui vieillit très bien quand on pense que c’est un circuit très utilisé par les autos : il n’y a qu’un ou deux endroits un peu dégradés. Il faut seulement faire attention quand on sort des trajectoires car la piste peut y être parfois assez sale dans certains virages.
Comme au Mans, les 4 catégories couraient ensemble, mais de façons plus homogènes car le Vigeant est assez sinueux, sans aucune très grande ligne droite.

Du coté des nouveaux venus, le challenge accueillait pour la 1ere fois Pascal Serniclay, mais il sera trahi par une grosse casse mécanique de sa GSXR dès le 1er tour de la première manche. Pas de chance ! Egalement peu heureux, Philippe Lalève et sa TZ n’ont pu courir aucune des deux courses.

Pour ne décevoir personne, Dominique Denis-Lutard et sa GSXR renouait avec son habitude de décrocher le record du tour : 1’54’’861. Bingo ! Mais cela ne lui a pas suffit pour remporter la victoire, devancé par Christian Vite et sa Ducati 851. Les courses de Carole se répètent ou les deux furieux s’étaient déjà adonnés à de fameuses bourres, suivis par Dominique Bonvicini.

La 2eme manche a été particulièrement disputée à quasiment tous les étages de la course.
En tête de course, Christian Vite a dû se cracher dans les mains pour contenir les attaques incessantes de Dominique Denis-Lutard. Malheureusement, la dernière tentative de Dominique dans l’avant dernier virage du dernier tour devait se solder par une chute, sans gravité mais très coûteuse en gros points… Dominique Bonvicini suivait un peu esseulé, mais on trouvait ensuite Patrick Rigaud, aux prises avec Bernard Tabarly sur Norton 750 qui s’est permis de finir 4eme devant pas moins de 4 post-unlimited ! Respect. Suivait Christian Thétiot puis un groupe de 5 pilotes qui ne se sont pas fait de cadeaux durant toute la manche : Patrice Guilhemjouan, Christophe Durand, Benoit Arnold, Vincent Creance et Franck Bachelet. Tout ce petit monde passant son temps à se doubler et à se redoubler pendant les 13 tours.

En Classic 500, dans la 1ere manche Stéphane Bourlier n’a eu aucune pitié pour ses compatriotes en collant un tour au second et néanmoins ami Patrick Verpeaux, tous deux sur MotoGuzzi V50. Pour se consoler, Patrick mettait 33 secondes dans la vue d’Olivier Crepin sur Yam 400 qui lui-même était intraitable avec la Honda 400 four de Christian Monchecourt. Un monde impitoyable règne aussi dans les petites cylindrées ! Dans la 2eme manche, c’est Patrick Verpeaux qui termine devant Stéphane Bourlier, mais avec seulement 1 seconde d’écart. Le cumul des temps sera donc à l’avantage de Stéphane qui remporte le week-end devant Patrick. Olivier Crepin également 3eme dans la seconde course est donc bien 3eme. Et Christian Monchecourt ferme le cassement avec tout de même 26 points engrangés. Ca valait le coup de venir.

En Classic 750, Bernard Tabarly et sa Norton 750 rééditait le coup du Mans en dominant outrageusement la catégorie. Il était pourtant un peu déçu parce qu’il n’a pas réussi à passer la barre des 2 minutes… (2’00'846 et 2’00’’582). Un petit coup d’intox pour Vincent Creance qui ne roulait pourtant pas en touriste, puisque 2eme aux 2 manches, il emmenait tout de même sa Guzzi en 2’02’’. Dans ces conditions, Jacques Danzer devait se contenter de deux 3eme places, mais indiscutables puisqu’il devançait tout de même très largement ses poursuivants. C’était ensuite moins régulier avec dans la 1ere manche Serge Robin devant Franck Arnold puis David Boisnard, et dans la 2eme manche David Boisnard, Franck Arnold et Serge Robin. Au classement général du week-end et au cumul des temps, cela donnera Serge Robin 4eme, David Boisnard 5eme, et Franck Arnold 6eme.
Un mot sur Philippe Legrand qui avait troqué sa Ducati 851 pour sa Suzuki Seeley 750 GT et qui roulait donc dans cette catégorie : après une panne de pompe à eau dans les qualifs, un bris de pignon de sortie de boite dans la 1ere manche et une bougie noyée dans la seconde course, les dieux de la mécanique ne roulaient pas pour lui ce week-end. Dommage, il allait comme une balle dans la 2ere manche, et était bien parti pour cartonner au classement

Coté Unlimited, Patrick Rigaud confirme une fois de plus que c’est un pilote d’exception en étant le seul à faire descendre une Unlimited sous la barre des 2 minutes et en remportant les deux manches en se mêlant au groupe de tête des post-unlimited (4eme et 3eme au scratch). Daniel Drevet n’a pas non plus démérité en plaçant en 2eme position sa Kawa 1166 dans la 1ere manche. Malheureusement, une casse dans la 2eme course ruinera sa 2eme partie de week-end. C’est donc Patrice Guilhemjouan qui est second au général, se rattrapant de sa chute au Mans, devant Christophe Durand, 3eme mais un peu moins à l’aise au Vigeant que d’habitude. Franck Bachelet (Honda 1100R) est au pied du podium ave 23 points engrangés. Pour la 5eme place, il a fallu recourir au cumul des temps pour départager François Degardin d’Eric Laleouse. Daniel Drevet vient donc ensuite avec une seule manche courue. Encore le cumul des temps pour départager Raymond Fabulet (TZ 350) de Sylvain Amen (350 RDLC). C’était la 1ere course de la saison pour Sylvain que nous reverrons à Ledenon. A nouveau égalité de points entre Daniel Cusimano et Jérôme Lefèvre à l’avantage de Daniel puisque Jérôme n’a pu terminer la 2eme manche. Vient alors Hugues Arnold, 12eme, et encore le cumul des temps entre Dave Gough sur 350 RDLC et Hervé Lion sur Honda 900 BO. Claude Rochefort sur RDLC est 15eme, suivi de Patrick Joslin sur TZ qui n’a pu prendre le départ de la 2eme manche.

Dans la catégorie Post Unlimited, C’est donc Christian Vite et sa Ducati 851 qui remporte les deux manches : la moto la plus efficace du plateau entre les mains d’un pilote comme Christian, cela fait mal. Il n‘y a guerre que Dominique Denis-Lutard pour essayer d’aller le chercher, mais en allant flirter en permanence avec les limites de son GSXR, et parfois les franchir ! Dominique s’était pourtant promis avant la course d’assurer la 2eme place, très favorable pour lui dans le championnat, mais les bonnes résolutions étaient vite oubliées en course. C’est ce qui s’appelle le panache, et tant pis si ça coûte parfois de gros points ! Ce ne sont en tout cas pas les spectateurs qui s’en plaindront : ils en ont pris les yeux dans les deux manches. Du coup, c’est Dominique Bonvicini qui empoche la 2eme place du week-end, suivi de Christian Thétiot qui ramène enfin à la maison la coupe de 3eme. Enfin, parce que Christian piétine au pied du podium depuis le début de saison. La persévérance finit toujours par payer. En 4eme position, c’est Benoit Arnold qui poursuit son apprentissage accéléré de la GSXR. Je ne serai pas étonné qu’il se joigne au groupe de tête d’ici la fin de la saison, notamment quand il aura résolu son problème de garde au sol et d’amortisseur arrière. Didier Nezan et 5eme, moins à l’aise sur le circuit poitevin que sur le circuit manceaux : le Vigeant est connu pour demander un temps d’adaptation avant de pouvoir y rouler vite. Dominique Denis-Lutard est donc bon dernier, victime de sa chute dans la 2eme manche.

Les feuilles de chronos :
1ere manche
2eme manche


Prochain rendez-vous à Ledenon les 31 août et 1er septembre. Les 4 catégories Classic 500, Classic 750, Unlimited et Post Unlimited seront en piste.