__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L’édition 2006 s’est disputée en 12 courses réparties en 6 week-ends. Sachant que les protagonistes du challenge visant le podium final n’étaient assurés de rien jusqu’à la dernière seconde, cela laisse imaginer le suspense qui régnait à Carole, dernier rendez-vous de la saison…
Et ce d’autant plus que la formule a fortement progressé cette année, les chronos parlant d’eux-mêmes : au Vigeant, le record de la piste en 2004 était de 2’01’’845, et deux pilotes seulement descendaient sous les 2’04’’. Le record est maintenant de 1’58’’201 et 8 pilotes descendent dans les 2’02’’ ou en dessous…
Avec un tel resserrement des performances, inutile de dire que le spectacle était souvent au rendez-vous.

Dans la catégorie Classic 500, Sylvain Gaigeard sur Honda 400 CBN remporte le titre avec une moto pourtant loin d’être la plus rapide du plateau. Mais une régularité à toute épreuve avec de gros points à toutes les courses lui permet de ramener l’or sans avoir pourtant remporté une seule des 12 manches. Il tire ainsi de justesse (5 points) les fruits d’une pugnacité sans faille et d’une expérience accumulée depuis 1999 dans le Challenge. Didier Hache sur Kawasaki 500 H1 devra se contenter de l’argent malgré 6 victoires et 2 secondes places, mais pénalisé par 4 résultats blancs qui ne pardonnent pas à ce niveau de compétition. Grosse déconvenue, donc, pour Didier qui avait la moto et le pilotage qui lui auraient permis de remporter la saison. C’est ensuite Frédéric Erchoff sur une magnifique Kawasaki 400 S3, lui aussi handicapé par 4 absences, mais qui parviendra tout de même à rafler le bronze d’un seul point à David Boisnard. Bref, un podium on ne peut plus disputé…

Sylvain : « J’ai remporté le challenge 2006 avec la moto la moins puissante du plateau, sans avoir gagné une seule course ! Victoire dû à la fiabilité de ma 400 CBN d’origine, achetée d’occasion pour un voyage au Portugal puis « transformée » pour la piste, mais victoire aussi parce ce que je n’ai raté qu’une seule course (une chute à Nogaro). Tout s’est joué sur la dernière manche à Carole, les leaders de la catégorie n’étant pas présents. L’avance de points était suffisante pour me permettre de terminer les 2 manches en troisième position. Mais j’ai faillit abandonner en raison du blocage de ma boite de vitesse dans la 1ere manche. J’ai du tout courir en 3eme et 4eme seulement, départ compris... J’ai donc prit le mulet de Patricia pour la dernière course, la fameuse 350CB ! »


cliquer pour agrandir
(photo Gérard Délio - PhotoPress)



Didier : « La saison s’est plutôt bien passée : sur 8 courses auxquelles j’ai participé, j’ai obtenu 6 victoires et 2 secondes places, mes concurrents les plus sévères ayant été Bernard Tabarly et Frédéric Erchoff avec lesquels j’ai eu de très belles bagarres. Nogaro a été formidable, où Bernard et moi n’avons fait que nous doubler et redoubler pendant l’ensemble des deux manches, mais aussi à Croix où Bernard s’est soudé à ma roue arrière pendant toute la 2eme course… Mon ami et mécanicien Renaud a fait de l’excellent travail et ma machine est fiable et très performante. Mon seul point noir était les suspensions, nous allons y remédier cet hiver. »


cliquer pour agrandir
(photo Gérard Délio - PhotoPress)



Patrick : « Super saison 2006 ! J'ai découvert deux circuits : Magny-Cours et le Vigeant. Le premier n'a pas été évident avec les essais, les qualifs et la première course sous la pluie. En revanche, la deuxième course sur le sec m'a permis de découvrir un magnifique tracé. Les deux autres courses à Nogaro ont été sans surprise, c'est un circuit que j'aime beaucoup même si la ligne droite est cruelle pour mon 400. Et enfin le Vigeant : un régal, un de mes préférés avec Lédenon, un tracé qui favorise le pilotage à la puissance pure. En résumé, je me suis bien amusé et je reviendrai en 2007»


cliquer pour agrandir
(photo Franck Régnier ou Evelyne Foray)



En Classic 750, Vincent Creance remporte le titre haut la main sur une Guzzi très bien préparée, qui lui aura même permis de taquiner régulièrement les meilleurs en Unlimited. Sa saison aura été menée tambour battant du début à la fin : 8 victoires et 1 seconde place sur les douze manches. La concurrence était pourtant bien présente avec Jacques Danzer et Philippe Legrand, tous deux sur Suzuki Seeley GT 750.
Danzer remporte l’argent, accumulant les secondes et troisième place tout au long de la saison, ce qui lui permettra de coiffer sur le poteau (5 points seulement) son rival Philippe Legrand qui devra se contenter du bronze, victime d’une machine trop capricieuse, capable du meilleur mais aussi de mauvaise volonté : 4 victoires mais un résultat blanc qui lui coûtera la seconde place qu’il détenait jusqu’au dernier week-end à Carole.

Vincent : « Heureux ! Tout s’est bien passé, la moto a marché fort (merci Légendes et MotoBel), et j’ai eu aussi un peu de réussite avec les petits problèmes mécaniques de Philippe, ça aide ! Sinon, ma victoire au scratch à Magny-Cours devant la meute d’Unlimited dans des conditions très difficiles restera un souvenir impérissable : littéralement aspergé d’huile par une casse moteur juste devant moi et n’arrivant pas à nettoyer ma visière, je ne pouvais plus distinguer les zones humides d’une piste particulièrement piégeuse… J’ai alors vraiment compris ce qu’était l’état de grâce ! Ma meilleure course depuis que je fais de la compétition ! »


cliquer pour agrandir
(photo Gérard Délio - PhotoPress)



Jacques : « J’ai retrouvé la convivialité de l’Afamac d’il y a 15 ans : la qualité de contact entre les pilotes, le coté familial de l’organisation. C’est ce que je recherchais en premier, avant même le coté compétition parce qu’avec l’age, on va tout de même moins vite…»
(NDR, Jacques à 63 ans. Difficile à croire quand on le voit sur la piste ! Pour preuve l’anecdote le concernant sur le compte-rendu du Vigeant).


cliquer pour agrandir
(photo Gérard Délio - PhotoPress)



Philippe : « Bah, une saison à oublier ! J’ai eu beaucoup trop de pépins liés au manque de moyens financiers. Par contre, un grand bravo à Vincent, très rapide sur son tracteur et je tire mon chapeau à Jacques. J'espère avoir encore la même pêche au même âge. Enfin, félicitations à tous pour la qualité d'organisation de ce challenge »


cliquer pour agrandir
(photo Daniel Cusimano)



En Unlimited, catégorie reine du Challenge, Patrick Rigaud sur Kawasaki 1166 reçoit les lauriers pour la deuxième année consécutive, réalisant le premier doublé de l’histoire du challenge dans cette catégorie. C’est le signe d’un pilote très efficace dans toutes les situations de courses, qualité qui lui aura été indispensable cette saison car il a dû batailler jusqu’à la dernière course pour s’imposer de seulement 7 points, harcelé tout au long de la saison par Patrice Guilhemjouan sur Honda RS 830. Patrice aura encore fait preuve cette année d’une combativité exemplaire (il avait déjà remporté le challenge en 2005 en Classic 750) sur une moto extrêmement bien préparée, jouant un jeu quasi égal avec la Kawa. Sa seconde place est d’autant plus incontestable qu’il faut attendre 70 points avant de trouver la dernière marche du podium, remportée in extremis lors de la dernière course par Gilles Hampe sur sa minuscule JBB Rotax 250 : 3 tout petits points le départagent d’Eric Laleouse sur GG 1135… David et Goliath remis au goût du jour. Et c’est tout de même la 4eme fois que Gilles monte sur le podium en 5 saisons Proclassic…

Patrick : « Un début de saison qui a commencé avec des petits problèmes d’allumages (8 bougies pas tout a fait au pont) et qui finissait avec de plus gros problèmes de boite de vitesses. Pour le reste, que du bonheur avec une avance de points qui m’a permis de gérer quelques courses. Enfin voila une belle saison avec un grand merci à Myriam, Daniel, Sylvain, Gilles et tous les autres qui m’ont apporté leur soutien. Merci à tous et à bientôt »


cliquer pour agrandir
(photo Danard)



Patrice : « Fin 2005, j'avais décidé de construire une réplique de la RS 1000 Honda pour rouler en Unlimited : une année pour la mise au point, l'année suivante pour la gagne… En fait, dès la 1ere course à Nogaro, la réplique s'est montrée très compétitive malgré le manque de puissance du 830 contre les Kawa et même la Guzzi de Vincent. Contre toute attente, le châssis s est révélé excellent et j’ai donc fait toutes les courses en visant le podium. Je suis donc très satisfait de ma 2eme place au général, et mes meilleurs moments ont été mes bagarres avec Patrick à Croix , Eric à Nogaro, Christian au Vigeant et bien sur la pôle à Carole sur le sec : moi qui ai la réputation d'être meilleur sur le mouillé... A l'année prochaine avec la RS 1000 en 1062cm3 ! »


cliquer pour agrandir
(photo Franck Régnier ou Evelyne Foray)



Gilles : « les années se suivent mais ne se ressemblent pas, 2006 a confirmé que le championnat Proclassic-Afamac était de plus en plus relevé, et qu’il était difficile de rester dans le top trois en ayant manqué une épreuve. La catégorie Unlimited restera celle des grosses cylindrées »


cliquer pour agrandir
(photo Gérard Délio - PhotoPress)



A noter la présence de trois Classic 750 dans les sept premiers du classement toutes catégories confondues, dont une 3eme place pour la MotoGuzzi de Vincent Creance, ce qui prouve que ces machines sont globalement très compétitives. Cela devrait motiver les possesseurs de ces cylindrées à renforcer le plateau existant.

Pour conclure, une édition 2006 qui confirme le challenge ProClassic-Afamac comme un des rendez-vous incontournable de la compétition des motos classiques en France.
Cerise sur le gâteau, l’association se porte bien : ses effectifs sont en hausse régulière, avec un plateau de machines de plus en plus attractif et l’ensemble s’appuie sur une formule bien rodée soutenue par une participation importante.

L’édition 2007 est d’ores et déjà en préparation et ne devrait pas décevoir : outre les Classic 500, Classic 750 et Unlimited, la saison accueillera une nouvelle catégorie « Post Unlimited 750 » ouverte aux machines de 1983 à 1987 de cette cylindrée. Les possesseurs de GSXR, de RDLC 500, de RG Gamma, de 750GPZ ou de VFR vont pouvoir s’en donner à cœur joie, d’autant plus que le nombre de week-ends sera probablement de 8 (16 manches, comme en grand prix) et que les meilleurs circuits de France devraient faire partie du lot : Le Mans, Magny-Cours, Nogaro, Ledenon, le Vigeant…