__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Croix en Ternoix inaugurait la 2eme moitié de la saison ProClassic, et c’est souvent à ce moment que les places se font (ou se défont…) de façon plus marquée.
Les évènements du week-end – accidents, casses ou absences - ont effectivement creusé les écarts de points entre les deux leaders des catégories Classic 500 et Unlimited et leurs challengers. La catégorie Classic 750 reste maintenant la plus imprédictible en matière de palmarès final.

La 1ere manche a été durement marquée par un accident très impressionnant lors du 2eme tour de chauffe où une collision est intervenue entre Alain Genoud et Jean-Paul Boinet. Les conséquences sont sévères pour Alain Genoud qui s’en sort avec un pied sérieusement abîmé. Jean-Paul Boinet, resté longtemps sans connaissance, s’en tire finalement plutôt mieux avec « seulement » une clavicule et un doigt fracturés, mais aussi avec un bon traumatisme qui nécessitera une surveillance médicale de quelque jours. On peut dire qu’ils nous ont flanqué une sacrée frousse, et tous les pilotes du Challenge s’associe pour leur souhaiter le meilleur rétablissement possible.
La manche a cependant été maintenue, les coureurs prenant le départ sous une averse. Dans ces conditions de piste, Patrick Rigaud (Kawasaki 1166) à démontré qu’il pouvait aller aussi vite sur le sec que sur le mouillé et termine premier. On savait après Dijon que Patrice Guilhemjouan (Honda 750 Daytona) aimait la pluie : il confirme en remportant une superbe 2eme place, devant Nathalie Betelli sur TZ 350 qui revient fort dans le challenge. Les poursuivants immédiats comme Eric Laleouse et Daniel Drevet sur GG 1135, puis Vincent Creance sur MotoGuzzi 750 s’égrenant au fil des secondes.

Changement de programme pour la 2eme manche qui s’est courue sur le sec, et qui a débuté par une sérieuse lutte entre 5 prétendants : changement de position à chaque tour et nombreux dépassement ont alimenté le suspense entre Daniel Drevet, Vincent Creance, Eric Laleouse et Nathalie Betelli, tous emmenés par Patrick Rigaud.
Les différences de puissances ont fini par l’emporter, les Kawasaki de Rigaud et Drevet prenant le large sur Vincent Creance, après l’abandon de Nathalie Betelli et d’Eric Laleouse pour problèmes mécaniques. La victoire reviendra finalement à Daniel Drevet, suivi de Vincent Creance, 2eme, profitant tous deux de la chute de Patrick Rigaud qui finit 3eme en ayant pu repartir.

Un mot de remerciement à Gilles Hampe qui ne participait à aucune des manches, s’étant proposé pour s’occuper des affaires d’Alain Genoud et de Jean-Paul Boinet.

Dans la catégorie Classic 500, Jérôme Lefevre (Kawasaki 400) remporte aisément les 2 courses en l’absence de Didier Hache, et prend une avance confortable en nombre de points sur le reste du plateau. Philippe Fréon – organisateur du Challenge – fait un brillant retour sur la piste en terminant second et 3eme, pourtant sans l’entraînement suffisant pour encore exploiter comme il se doit son très rapide Honda 450. Il devance donc Laurent Badie, 3eme sur Yamaha TR3, dont la régularité le met maintenant à seulement 2 points de Didier Hache au classement général. Suivent vaillamment Marc Gosparini (Kawasaki 400) et Sylvain Gaigeard (Honda 350), qui n’a pu terminer la 2eme manche en raison d’une casse mécanique, mais qui sont à égalité de points au classement général.

En Classic 750, Patrice Guilhemjouan (Honda 750 Daytona) a impressionné le plateau lors de la première manche courue sous la pluie. Comme un poisson dans l’eau il termine 1er (et 2eme toute catégorie confondue), ne laissant aucune chance à Vincent Creance sur sa MotoGuzzi.
La seconde manche créera exactement la situation inverse, ou Vincent surpassera Patrice en finissant également 1er incontesté, et 2eme toute catégorie confondue, mais avec un meilleur résultat au cumul des temps.
Sans pouvoir participer à la passe d’arme des deux premiers, Franck Arnold (Honda 750) termine 3eme, devançant maintenant largement au classement général ses poursuivants Patrick Delaunay et Daniel Delouche sur Honda 750, qui ont fermé la marche. Quant à Renaud Maire (Ducati Pantah), sa chute lors de la 2eme manche ne lui permettra de ne ramener que les 11 points gagnés dans la 1er course.
Compte-tenu des écarts de points, la suite du Challenge risque d’être très chaude entre Patrice, Vincent et Franck…

Coté Unlimited, les résultats des deux manches ont été assez homogènes si l’on excepte les pannes de Nathalie Betelli et d’Eric Laleouse lors de la 2eme course.
Dans l’ordre croissant de résultats, nous y trouvons Jean-Claude Darlet (MotoGuzzi 1000), précédé de Daniel Cusimano (Kawasaki) et José Moyano (Yamaha 350 RDLC), eux-même emmenés par le groupe Hugues Arnold - François Degardin (tous deux sur Kawasaki) qui ont lutté tout le week-end. Plus loin devant arrive Sylvain Amen (Yam RDLC), un peu esseulé, n’ayant pu se mêler cette fois-ci au groupe de tête.
Après les places respectives de 2eme et 3eme lors de la 1ere manche, et très bien partis lors de la seconde, Nathalie Betelli et Eric Laleouse n’ont pas été récompensés en devant s’incliner sur casses mécaniques, laissant le champ libre à Daniel Drevet (GG 1135) qui réalise un très bon week-end en finissant 4eme et 1er. Le héros sera tout de même Patrick Rigaud, vainqueur de la 1er course, menant quasiment toute la 2eme manche avant de chuter, mais terminant tout de même 3eme en ayant pu remonter sur sa machine (Kawasaki 1166).

Le bilan de Croix en Ternoix est marqué par l’envolée aux points de Patrick Rigaud en catégorie Unlimited et de Jérôme Lefevre en Classic 500. Il va être difficile d’aller chercher maintenant ces deux ténors, sauf incidents. En revanche les luttes pour les 2eme et 3eme place sont ouvertes, notamment en Unlimited ou il n’y pas moins de 5 prétendants sérieux. Quant à la catégorie Classic 750, tout est encore possible...

Rendez-vous à Nogaro les 27 et 28 août.