__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
246 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

C’est sous une météo épouvantable que c’est déroulée cette 2eme course du Challenge ProClassic : pluie battante, vent, brume et surtout froid hivernal (4° lors de la manche du dimanche !) ont bouleversé les classements habituels en handicapant certains pilotes habituellement rapides sur le sec.

Si l’on ajoute les absences et petits problèmes mécaniques, c’est une véritable redistribution des cartes qui s’est effectuée ce week-end, notamment en Classic 750 et en Unlimited.

Toujours est-il qu’aucun des pilotes n’aura pu réellement apprécier le superbe tracé du circuit de Dijon-Prénois, avec ses dénivelés et ses enfilades rapides, même si le circuit offrait globalement un assez bon grip pour une piste si détrempée.
Le plus délicat a été pour la plupart de négocier correctement les freinages, pas faciles à doser avec les doigts si gourds de froid que la sensibilité du levier est totalement perdue…

Coté arsouille, il aura fallu établir le cumul des temps pour départager Jean-Paul Boinet et Alain Genoud, respectivement 1er et 2eme au classement cumulé des deux manches.
Coté suspense, il faut relever celui offert par Patrice Guilhemjouan et Jérôme Lefevre, en bagarre tout au long des deux manches pour la 3eme place toutes catégories confondues, finalement remportée à l’arraché par Patrice de 3/10eme dans la seconde manche.
Le spectacle devait aussi être chaud dans le milieu de tableau entre Daniel Cusimano (Kawasaki Martin 1000), Didier Hache (Kawasaki 500), Laurent Badie (Yamaha 350 TR3) et Hughes Arnold (Kawasaki Martin 900) qui franchissent tous les quatre la ligne d’arrivée avec moins de 5 secondes d’écart lors de la 1ere manche.

A noter aussi la 1ere apparition d’une Suzuki 750 GSXR dans le Challenge ProClassic, pilotée par Christophe Harmand. Il faut rappeler que cette machine est accueillie à titre d’essai dans le challenge 2005 et qu’elle court hors classement.

Du coté des nouveaux venus, sont également entré dans le classement Patrick Delaunay sur Honda 750, Daniel Delouche sur Honda 750 Daytona et Etienne Delamare sur Yamaha OW31.

Dans la catégorie Classic 500, Jérôme Lefevre (Kawasaki 400), très à l’aise sous la pluie, a largement dominé sa catégorie. La régularité à payé pour Didier Hache (Kawasaki 500), deux fois troisième mais second au cumul des deux manches, devançant d’un petit point Sylvain Gaigeard (Honda 350) et Marc Gosparini (Kawasaki 400) qui ont terminé alternativement 2eme et 5eme aux 2 manches, Sylvain l’emportant au cumul.
Laurent Badie (Yamaha 350 TR3) vient ensuite, et Serge Robin (Honda 350 prêtée par Patricia Gaigeard) ferme la marche.

En Classic 750, Patrice Guilhemjouan (Honda 750 Daytona) a effectué une très belle course souvent en glissade et termine vainqueur des deux manches, ce qui le propulse 1er au classement général. Franck Arnold (Honda Martin 750) tire bien sont épingle du jeu en finissant 2eme, suivi de Renaud Maire (MotoGuzzi V7). Patrick Delaunay (Honda 750) assure une 4eme place. Vincent Creance (MotoGuzzi 750) n’a pas pu profiter de l’absence d’Alain Bourachdene pour engranger des points avec un arrêt au stand dans la 1er manche pour problèmes de carburation et la casse de sa transmission au départ de la 2eme.

En ce qui concerne les Unlimited, le règne des Kawasaki se confirme, notamment des Godier-Genoud. Jean-Paul Boinet et Alain Genoud termine 1er et 2eme. Patrick Rigaud (Kawasaki 1166), s’il n’a jamais pu contester la suprématie des deux premiers, réalise deux 3eme place sur les deux manches, suivi de Sylvain Amen (Yamaha 350 RDLC) deux fois 4eme.
Surprise pour François Degardin (GG 1135) qui devance Nathalie Betelli (TZ 250) peu à l’aise ce week-end. Elle se rattrapera sans aucun doute à Carole !
Les deux manches étaient assez déséquilibrées dans la mesure ou 6 pilotes ont manqué au départ du Dimanche, trahis pas leurs pneus, vaincus par les ennuis mécaniques, et parfois la météo !

Une météo qui donnera des billes pour les longues soirées d’hiver motardes…

Rendez-vous à Carole les 7 et 8 mai.