__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
246 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Cela faisait 2 ans que nous n’avions pas roulé sur ce très beau circuit, l’occasion de voir que le niveau général du challenge s’est quand même bien élevé. Que l’on en juge : le record de la piste en 2004 était de 2’01’’845, et deux pilotes seulement descendaient sous les 2’04’’. Le record est maintenant de 1’58’’201 et 8 pilotes descendent dans les 2’02’’ ou en dessous…
Avec un tel resserrement des chronos, inutile de dire que cela a été chaud en tête de course. Et pour ne rien gâcher, nous avons une fois de plus cette saison roulé les deux manches sur le sec.

Un petit nouveau de Cognac nous rejoignait au Vigeant équipé d’une GSXR. Entrée fracassante puisqu’il remporte les deux manches et établit le nouveau record au Vigeant. Pour se rassurer, tout le monde se dit qu’étant de la région, il connaît le circuit par cœur, mais quand même ! Il s’agit de Dominique Denis-Lutard, et au vu de l’ambiance du challenge, il envisage de faire toute la saison prochaine…

En première manche, C’est justement entre deux Dominique (Denis-Lutard et Bonvicini) que cela se passait, tous deux tournant dans des chronos équivalent (autour de 2’58’’). Malheureusement, Bonvicini devait abandonner à 4 tours de l’arrivée sur fusible fondu. Inutile de dire qu’il était très, très déçu. Quant à Denis-Lutard, vu son état de fatigue à l’arrivée, il ne s’était visiblement pas économisé… Alain Bourachdene (TZ) et Patrick Rigaud (Kawa 1166) suivaient de plus loin, et on trouve ensuite un groupe de 5 pilotes qui tournaient tous en 2’02’’, ce qui donne une petite idée des explications qui ont eu lieu sur la piste : dans l’ordre, Guilhemjouan, Vite, Creance, Minot et Hampe.
En milieu de tableau, c’était entre Jérôme Lefèvre (TZ) et Bernard Tabarly (Bultaco 350) qu’il a fallu attendre la ligne d’arrivée pour savoir qui l’emporterait : 4/10eme seulement.
Dans la 2eme manche, rebelote entre les deux Dominique, Denis-Lutard finissant par l’emporter à la loyale de 4/10eme de seconde : j’aurai bien aimé voir cela si je n’avais été dans la course moi-même ! Rebelote aussi avec Bourach’ et Rigaud qui suivaient encore, mais de plus loin que le matin. Coté grosses arsouilles, C’était cette fois-ci entre Vincent Creance et sa Guzzi aux prises avec les deux GSXR de Laurent Badie et de Gerald Faguais. Du beau spectacle : changement de leadership à chaque tour, légère sortie de piste pour Creance, freinages d’outre tombe et dépassements de sauvage. Faguais devra finalement abandonner la lutte sur crevaison, et le GSXR de Badie s’incliner devant la Guzzi de Creance. Même scénario entre Franck Bachelet (Honda 1100RS) et Vincent Minot (Ducati TT2) séparé de 2/10eme sur la ligne, et entre Hache, Lefevre et Erchoff. Plus loin, c’était ensuite entre Sylvain Gaigeard et Philippe Desmarets qui se disputaient la 4eme place en 500. L’expérience de Sylvain fera la différence, mais de seulement 3/10eme…


En Classic 500, c’est Didier Hache et sa Kawasaki 500 qui remporte les deux manches sans laisser aucune place aux débats. Il voulait visiblement finir cette saison en beauté, sachant qu’il ne pourra probablement pas être présent à Carole. Frédéric Erchoff (Kawa 400 S3) finit deux fois 2eme, prouvant une fois de plus sa capacité à batailler en tête. Bernard Tabarly est 3eme dans la 1er manche, mais n’ayant pu courir la 2eme, se retrouve relégué à la 6eme place. C’est donc Sylvain Gaigeard sur Honda 400 CBN qui est 3eme, départagé au cumul des temps avec David Boisnard, 4eme sur Yamaha 400 XJ. Christian Monchecourt est sa Honda 400 F est 5eme avec 19 points, Tabarly 6eme, puis viennent Olivier Cuinet (normalement Honda 500 CB) qui n’a pu courir qu’une seule manche, et encore grâce à Patricia Gaigeard qui lui a prêté sa moto. Patricia n’a donc elle couru que la 1ere manche et termine 8eme, victime de sa générosité… Olivier m'a d'ailleurs chargé de dire publiquement combien il a apprécié leur gentillesse, qui va au delà du geste sportif.
Au classement général, Hache mène de 24 points mais ne pourra certainement pas être à Carole. Sachant que Erchoff devance maintenant Gaigeard de 9 points, tout va dépendre de qui pourra venir ou non à Carole… et des résultats de courses.

En Classic 750, c’est Vincent Creance et sa Guzzi 890 qui font une excellente opération ce week-end en dominant clairement les deux manches et en profitant des soucis d’allumage de la Suz 750 GT de Philippe Legrand. Pour Philippe, c’est l’inverse, et en ne pouvant effectuer la 2eme manche, il est contraint de se contenter de la dernière place. Dur, dur. C’est donc Franck Arnold (Honda Martin 750) qui est 2eme, toujours à réaliser de gros points à chaque course. Philippe Desmarets monte sur la 3eme marche, départagé au cumul des temps de Jacques Danzer qui s’est enlisé dans un bac à gravier après une sortie de piste. N’ayant pas pu bénéficier de l‘aide des commissaires de pistes, il a dû sortir tout seul sa moto du gravier en déblayant lui-même devant sa roue avant, redémarrer ensuite à la poussette, pour voir enfin le drapeau à damier. J’en connais plus d’un qui aurait renoncé, mais Jacques n’est pas de ce genre. Ceux qui ont déjà été dans un bac à gravier avec une moto calée apprécieront à la juste valeur… Francis Semence est donc 5eme, retrouvant confiance petit à petit dans son pilotage.
Du coté du général, Creance devance de 47 points Jacques Danzer : à deux manches de la fin de saison, de quoi aborder Carole l’esprit serein ! En revanche, pour le bronze et l’argent, cela va être plus délicat : Danzer, Legrand et Arnold ne sont séparé maintenant que de 6 points en tout. Carole sera donc décisif pour chacun d’entre eux. Quel sera le maillon faible ?

Enfin, pour les Unlimited, on ne présente déjà plus Dominique Denis-Lutard qui a remporté les deux manches en plus du record du Vigeant. On sait également que Dominique Bonvicini (Honda CB900 F) n’a marqué que dans la 2eme manche ce qui ne lui donne qu’une 8eme place alors qu’il pouvait prétendre gagner le week-end, mais Bonvicini est assez expérimenté pour savoir que les aléas de courses sont parfois impitoyables. Cela avait fait un moment que l’on n’avait vu Alain Bourachdene aux avant-postes : c’est fait, il remporte sans discussions possible la 2eme place sur Patrick Rigaud qui devra ce contenter de la 3eme marche. Le TZ semble bien mieux convenir à Alain que la Yamaha 750 XFZ du début de saison. Quand on parle de Patrick, on sait que Patrice Guihemjouan n’est généralement pas loin. Dans le mille : Patrice et sa Honda 830 RS suivent en 4eme place, mais sans avoir pu réellement l’inquiéter cette fois-ci. En revanche il l’a été – inquiété – par Christian Vite (Ducati TT2) dans la 1ere manche, se faisant dépasser, mais réussissant tout de même à repasser Christian à la faveur d’une hésitation. A égalité de points viennent alors Gilles Hampe et Laurent Badie, qui a été piqué au vif par mon commentaire du compte-rendu de Nogaro, et qui semble bien décidé à me contredire wink… Gilles l’emporte quand même au cumul des temps. Encore à égalité de points, Vincent Minot (Ducati TT2) et Dominique Bonvicini prennent la 7eme et 8eme place. Dommage que Minot ait raté ses deux départs : sans cela, nul doute qu’il ait été beaucoup plus menaçant. Sylvain Amen, 9eme, arrive avec sa petite RDLC à devancer le 1100 RS de Franck Bachelet, dont la puissance n’est pas si facile que cela à dompter. Christian Vite doit se contenter de la 11eme place, n’ayant pu courir la 2eme manche pour cause d’emploi du temps trop chargé. Eric Laleouse est 12eme, n’arrivant pas à retrouver l’excellent rythme qu’il avait en début de saison, mais maintient la GG1135 à la 3eme place du classement général. A propos des Godier Genoud, Alain Genoud himself a été présent à chaque course de la saison, alignant 2 motos magnifiques aux mains d’Eric Laleouse et de Christophe Durand. Un bel investissement personnel de sa part, et j’imagine que son sang devait souvent bouillir à l’idée de ne pouvoir courir cette année. Le challenge espère bien le voir en selle l’année prochaine pour défendre ses couleurs aux plus haut niveau ! Christophe Durand (RDLC) et 13eme avec 13 points, il semble aimer ce chiffre. Gerald Faguais (GSXR) est 14eme avec une seule manche terminée, en raison d’une crevaison dans la seconde. Puis, on trouve Jérôme Lefevre (TZ) et enfin François Degardin (Kawa 1000) dernier à marquer des points ce week-end. Il reste encore dans l’ordre au cumul des temps des deux manches, mais hors des points : Paul Remaud (Suzuki GS1000), Jean-Claude Darlet et sa Guzzi, Hervé Lion sur sa RDLC.
Un petit coup d’oeil sur le classement général permet de voir que Patrick mène maintenant de 24 points sur Patrice Guilhemjouan. C’est une avance confortable à deux manches de l’arrivée, encore faut-il ni chuter, ni casser… et nul doute que Patrice va mettre la pression. Ils seront de toute façon 1er ou 2eme chacun, puisqu’ils devancent d’au moins 48 points leurs poursuivants. Pour la 3eme place, Eric Laleouse est maintenant sérieusement menacé par Gilles Hampe : 5 petits points d’écart, sachant que Carole est un bon circuit pour la Rotax, et que Gilles y détient toujours le record du tour. J’ai hâte d’y être !

Rendez-vous à Carole les 30 septembre et 1er octobre.

Les feuilles de chronos :
1ere manche
2eme manche