__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Après les grands tracés rapides de Magny-Cours et de Nogaro, retour sur le petit circuit de Croix en Ternois. On pouvait donc s’attendre à un ré-équilibrage entre les catégories et c’est bien ce qui s’est passé : trois 750 figurent dans les 5 premiers de la première manche, par exemple. Il faut dire que les gros cubes sont un peu à la peine avec leur poids et leurs grosses cavaleries dans les petits coins. Heureusement qu’ils bénéficient de la grande ligne droite des stands…

Coté nouveau pilote, Didier Gama étrennait sa rutilante Yamaha 350 RDLC et réalisait son baptême de piste en compétition. Coté ancien, Benoit Arnold renouait avec le challenge après une interruption de plus d’un an, au guidon d’une Kawasaki Martin 1000 à cadre périmétrique. Notre président Philippe Fréon avait de son coté amené une Kawasaki Segoni 1075 : une très belle machine, rare, en plus d’être probablement une des plus rapide du plateau.

Sinon, le soleil a été plus que généreux pendant le week-end, et il n’y a pas que les pneus qui ont chauffés : bitume au dessus de 50 degrés et coups de soleil pour tout le monde !

Les deux manches ont vu une belle passe d’armes entre Patrick Rigaud (Kawa 1166) et Patrice Guilhemjouan (Honda RS 830), loin devant les autres et échangeant les places de premier et de second au cours des deux manches, le décompte des temps se faisant finalement à l’avantage de Patrice.
Dans la 1ere manche, Philippe Legrand sur sa très rapide Suzuki 750 GT sera l’auteur d’une belle 3eme place, suivi de la Guzzi de Vincent Creance et de l’autre Suz 750 GT de Jacques Danzer, tous trois profitant de la chute de Daniel Drevet (Kawa GG 1135). Dommage pour Christian Vite d’avoir fondu une bougie de sa Ducati TT2, il était bien parti pour jouer les troubles fêtes…
Patrice Legrand réédite sa 3eme place dans la 2eme manche, talonné cette fois-ci par Christian Vite et Laurent Badie sur Suzuki 750 GSXR. En demi-teinte en début de saison, Laurent semble avoir bien compris maintenant le mode d’emploi du GEX et il pourrait bien refaire parler de lui... Cela a été chaud entre lui et Gilles Hampe (Rotax) avec seulement 2/10eme d’écart, comme entre Jacques Danzer et Gérald Faguais sur GSXR 750 séparé d’un seul 1/10eme de seconde.

En Classic 500, c’est Didier Hache sur sa Kawasaki 500 qui remporte les deux manches, refaisant son retard au général sur Frédéric Erchoff qui était absent. Il est suivi de la rapide petite Bultaco 350 de Bernard Tabarly qui termine 2eme dans les deux courses. Sylvain Gaigeard finit 3eme le matin et l’après-midi, ce qui lui permet de prendre la tête du classement général : la régularité paie une fois de plus !
Patricia Gaigeard et Serge Robin se partageait la même moto durant le week-end (une Honda CB 350) et obtiennent chacun une 4eme place. Quant à Olivier Cuinet, il n’a pu aligner sa Honda CB 500 que dans la 2eme manche pour cause de liste d’attente.

En Classic 750, Philippe Legrand et sa Suzuki 750 GT remportent haut la main les deux manches. Vincent Creance (Guzzi 890) finit 2eme de la 1ere course, mais lointain 3eme dans la 2eme manche, lourdement handicapé par un mauvais choix de plaquettes de frein. Jacques Danzer (Suzuki 750 GT), 3eme le matin, en profitera pour lui barboter la 2eme place l’après-midi. C’est lui qui finira donc 2eme au cumul des temps. Un petit mots sur les Suzuki Seeley GT 750 : il semble n’y en avoir que 3 en France, et les deux seules roulantes courent le Challenge ! Elles sont impressionnantes de rapidité, ne rendant quasiment rien sur les GSXR et sur les grosses Kawasaki dans la ligne droite : de sacrées préparations… Viennent ensuite Philippe Desmarets sur Kawasaki Z 650, 4eme donc, et Patrick Delaunay sur sa rouge Honda 750 qui n’a pu finir la 1ere manche en raison de problèmes d’allumage.

Du coté des Unlimited, vous savez déjà que Patrice Guilhemjouan remporte au cumul des temps la 1ere place devant Patrick Rigaud, tous deux s’étant battus comme des chiffonniers pendant tout le week-end. Il faut aller chercher du coté de Gilles Hampe et de sa Rotax et de Laurent Badie avec son GSXR pour savoir qui remporte le bronze, tous deux aussi a égalité de points. C’est Gilles qui bénéficiera du meilleur cumul de temps : la petite Rotax s’est donc encore imposée sur une grosse !
Dans la 1ere manche, Daniel Drevet à la lutte pour la 3eme place avec Philippe Legrand cèdera sous la pression et chutera dans l’avant dernier tour. François Degardin aura lui était trop optimiste sur les freins et tâtera du goudron dès le 2eme tour ! Quant à Eric Laleouse, il rejoindra rapidement les stands en raison d’une GG victime d’un défaut d’antiparasite : la course tient parfois vraiment à peu de chose… En file indienne séparés chacun de quelques secondes, on trouve ensuite en partant de la 5eme place Gérald Faguais, Franck Bachelet (Honda 1100R), Benoit Arnold (Kawasaki Martin 1000) suivi de son frère Hugues (Kawasaki Martin 900), Philippe Fréon sur sa belle Segoni, l’incontournable Jean-Claude Darlet avec sa 1000 Guzzi, Hervé Lion sur RDLC et Didier Gama, également sur RDLC, qui marque tout de même 4 points pour sa 1ere course.
Dans la 2eme manche, Christian Vite finit 3eme, mais la panne de bougie du matin a gaché son week-end. Sinon, on prend les mêmes et on recommence, sauf qu’Eric Laléouse et François Degardin pourront s’intercaler cette fois dans le classement. Cela nous donne dans l’ordre à partir de la 4eme place : Badie, Hampe, Laléouse, Faguais, Arnold (Benoit), Bachelet, Degardin, Arnold (Hugues), Fréon, Amen, Darlet, Lion et Gama, tous s’égrenant au fil des secondes.

Coté solidarité, c’est Gérald Faguais qui s’est illustré cette fois en prêtant sa Guzzi à Sylvain Amen qui a cassé son RDLC aux essais. Sylvain a eu un peu de mal avec une moto qui n’était pas à sa taille, mais tout heureux de pouvoir quand même rouler, il m’a chargé de remercier chaudement Gérald dans cet article : voila, c’est fait.
Le même Sylvain a prêté un guidon à François Degardin, qui a aussi emprunté un maître-cylindre à Patrice Guilhemjouan, quelques pièces aux Gaigeard ainsi qu’une tige filetée à Vincent Creance, le tout pour réparer son Kawasaki et courir la 2eme manche. Ouf !

Rendez-vous à Nogaro les 26 et 27 août.

Les feuilles de chronos :
1ere manche
2eme manche