__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
248 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Nogaro a été marqué par l’arrivée de nombreux nouveaux arrivants, bousculant parfois les hiérarchies habituelles par leur connaissance d’un circuit que découvrait la plupart des pilotes, cette étape étant nouvelle dans le challenge ProClassic : Dominique Bonvicini sur Honda CB 900 F, Patrick Joslin sur Yamaha 350 TR3, Georges Guirado sur Ducati 900 SS, Philipe Laleve sur Suzuki TR 500, Bernard Tabarly sur Bultaco 350 TSS et Raymond Fabulet sur Yamaha TZ 350 ont ainsi marqué de leurs empreintes ces deux courses en engrangeant souvent des gros points.
Bienvenue à eux tous dans le challenge.

La 1ere manche s’est déroulée sur piste détrempée, extrêmement piégeuse dans le freinage de la grande ligne droite ou pas moins de 4 pilotes ont chuté (Didier Hache, Frédéric Erchoff, Jean-Noel Saint-Cyr et Syvain Amen alors en 2eme position). Patrice Guilhemjouan ne s’y est pas fait prendre et a remporté impérialement la 1er place sur sa Honda 750 prenant dès le début le commandement sans plus le lâcher, devançant de 10 secondes son poursuivant Patrick Joslin, très combatif sur sa petite Yamaha 350 TR3.
Plus loin suivent plusieurs grosses cylindrées, difficiles à emmener sur piste mouillée : Dominique Bonvicini sur Honda CB 900 F est 3eme, puis Eric Laleouse sur GG 1135. Grosse bagarre durant toute la course pour la 5eme place entre Georges Guirado (Ducati 900 SS) et Patrick Rigaud (Kawa 1166), se terminant à l’avantage de Georges pour 4/10eme de seconde…
Les autres participants se sont égrainés au fil des secondes, mais il faut noter l’écart de 4/100eme de seconde à l’avantage de Jérôme Lefevre (Kawa 400 S3) sur Raymond Fabulet (Yamaha TZ 350) : très chaud !

Changement de programme pour la 2eme manche, ou une piste sèche a permis la revanche des Unlimited, exploitant toute leur puissance dans la fameuse grande ligne droite. Dominique Bonvicini, 1er, était absolument intouchable en devançant de 51 ( !) secondes Patrick Rigaud qui s’est arsouillé pendant les ¾ de la manche avec Eric Laleouse, celui-ci finissant par décrocher à quelques tours de l’arrivée. Il faut relever la très belle performance de Sylvain Amen qui obtient la 4eme place en étant parti en fond de grille en raison de sa chute du matin. A noter aussi le suspense entretenu durant toute la manche par François Degardin (Kawasaki 1000) et Bernard Tabarly (Bultaco 350 TSS), la petite harcelant jusqu’au bout la grosse, ainsi que la lutte fratricide opposant Hugues et Franck Arnold pendant la 1ere moitié de la course, Hugues finissant par l’emporter à l’usure.

En Classic 500, la catégorie a été dominée par deux nouveaux : Bernard Tabarly (Bultaco 350), 1er, devance de deux points Patrick Joslin (Yamaha TR3) tous les deux très régulier lors des deux épreuves. Laurent Badie (Yamaha TR3) obtient la 3eme place, pourtant dans des conditions très difficile l’après-midi: 2 amorces de serrage et une garniture de selle détachée dont il a dû se débarrasser en cours de route, celle-ci frottant contre sa roue !
Philippe Laleve est 4eme au guidon de sa Suzuki TR 500, n’ayant malheureusement couru que la 2eme manche. Jérôme Lefevre est 5eme en n’ayant participé qu’à la 1ère course en Classic 500, étrennant sa TZ 350 de l’année prochaine dans la 2eme manche. Plutôt pas mal quand on sait que Jérôme courait avec une clavicule cassée en VTT pendant ses vacances…
Viennent ensuite Didier Hache (Kawasaki 500), victime d’une chute dans la 1ere épreuve et Sylvain Gaigeard (Honda 350).
Frédéric Erchoff n’a pu courir aucune des deux confrontations après sa chute du matin. A propos de Frédéric, sa moto est sans contestation possible la plus propre du challenge 2005 : plus belle qu’une moto neuve, elle pourrait entrer telle quelle dans un bloc opératoire sans risque d’infection ! Elle pousse même l’élégance à ne pas se salir, ni s’abîmer quand elle chute (en dehors d’un carter).
Malchanceux, Philippe Fréon (Honda PEM 450) a été victime d’un embrayage récalcitrant dès le début des essais.

Coté Classic 750, royal sous la pluie, Patrice Guilhemjouan (Honda 750) est vainqueur également sur le sec, bénéficiant d’un arrêt au stand de la Ducati de Georges Guirado et de l’absence de Vincent Creance (Moto Guzzi) qui a détruit son moteur au cours des essais et de Philippe Legrand (Suzuki TR 750) également victime d’une panne mécanique.
Georges Guirado est donc 2eme, impressionnant de rapidité avec sa Ducati, suivi de Franck Arnold sur Honda Martin 750, toujours aussi régulier même s’il dut laisser la 3eme place à Patrick Delaunay (Honda 750) lors de la 1ere course. Le même Patrick est 4eme avec seulement 2 points d’écarts.

En Unlimited, Dominique Bonvicini, pilote très expérimenté, à dominé largement les deux manches, laissant Patrick Rigaud et Eric Laleouse s’expliquer pour la 2eme place. Les deux pilotes étant ex aequo aux points, le cumul des temps donnera finalement l’avantage à Patrick Rigaud. François Degardin (Kawasaki 1000), en finissant avec une belle 4eme place, confirme la forte progression qu’il a effectué tout au long de cette année. Nathalie Betelli, 4eme ex æquo, courait avec son mulet (350 RDLC) et n’a pu donner tout ce qu’elle pouvait notamment en raison d’une crevaison lente lors de la 2eme manche. Suivent Hugues Arnold sur Kawasaki 900, toujours très présent, puis Jean-Claude Darlet sur MotoGuzzi 1000. Le grand déçu est Sylvain Amen, qui a montré qu’il était très fort sur ce circuit en détenant la 2eme place lors de la 1er manche avant de chuter, et finissant 4eme lors de la seconde épreuve malgré un départ en fond de grille. Sans cette chute, le Podium était à la portée de son 350 RDLC…
Frustration également pour Jean-Noel Saint-Cyr (Suzuki 750 GSXR), qui n’a pu repartir après sa chute, et pour Daniel Drevet (GG 1135) qui n’a pu concourir pour problème mécanique.

Coté solidarité, il faut remarquer le beau geste de Sylvain Amen et de Nathalie Betelli, tous deux ayant proposé leur mulet à Vincent Creance, qui n’avait plus de moto après la casse de son Guzzi aux essais.

Compte-tenu de l’annulation par la FFM de la dernière course du challenge ProClassic 2005 qui devait avoir lieu au Vigeant les 15 et 16 octobre, Nogaro a finalement marqué la fin de la saison, arrosé au champagne aimablement offert par les frères Arnold.
Un bilan de l’ensemble des courses mêlant résultats et faits marquants sera mis en ligne prochainement sur le site.