__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
246 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Séance de dérouillage pour toute la communauté en ce premier week-end de la saison 2009, mais on verra que certains pilotes n’étaient pas du tout ankylosés !En tout cas, un début de saison commençant sous des hospices favorables : pas de pluie, du soleil mais pas trop, et un fond de l’air bien frais pour bien remplir les moteurs

Du coté des nouveaux entrants, nous avions du débutant et du très confirmé : coté rookies, Sébastien « Bubu » Macagno avait apporté une Honda 750 BO tout juste sortie de préparation, mais avec encore de la mise au point à faire coté moteur, ce qui n’a rien d’anormal en début de saison. Jean-Guy Beurrier étrennait de son coté une toute propre Kawasaki Stinger, verte comme il se doit. Du coté du « lourd », le championnat accueillait Eric Grare sur une Aprilia 250 RS exceptionnelle puisque c’est une vraie machine d’usine. Un bolide forcement fragile, mais entre de très bonnes mains puisque qu’Eric a couru en championnat d’Europe, a aussi été vainqueur de la coupe Aprilia et 3eme au Championnat de France à son guidon. Le couple est bien assorti puisque la paire signait d’emblée la pôle position… Une malheureuse rupture d’embrayage va gâcher le spectacle que nous attendions en course, inutile de dire que tout le monde est impatient de les revoir à Magny-Cours !
A noter également le retour de Guillaume Campion qui renoue avec le championnat après quelques années d’absence, mais cette fois-ci sur un Suz 500 RG.
Bienvenu à eux !

Revenons aux courses : nous courrions en deux grilles séparées, la première réunissant les Classic et les Unlimited, la deuxième les Post-Unlimited. A ce propos, et comme l’année dernière, le classement Scratch pour Croix en Ternois est calculé en fonction des meilleurs temps en courses. Si un pilote cours dans les deux catégories, ses points résultent de la moyenne de ses deux résultats (si le total est impair, nous arrondissons au point supérieur pour récompenser l’assiduité). C’est le cas par exemple de Jérôme Lefèvre qui a marqué des points en Unlimited et en Post Unlimited : il marque un total de 26 points divisé par deux, ce qui donne au final 13 points inscrits. Si ce n’est pas clair, que l’on m’écrive !

En Classic 750, Jacques Danzer le moustachu, toujours sur sa fidèle Suzuki-Seeley 750, signe la pôle aux essais et 2 victoires en course. Net, sans bavure, et sans contestation possible : Thomas Thomson est second aux deux manches, mais sans avoir jamais été en mesure d’inquiéter sérieusement Jacques. Notre anglais (aussi moustachu) semble enfin s’être affranchi des problèmes de fiabilité de sa Triumph : sa moto a tourné comme une horloge tout le week-end : ça aide pour ramener des gros points et une belle coupe. Isn’t it Thomas ? Pour la 3eme place du podium, il y a eu un moment de doute lors de la remise la coupe : Franck Arnold ou Patrick Delaunay ? En tout cas les deux étaient présents pour recevoir la bise de Nicole. A se demander si ce n’était pas le plus important pour eux ! Après vérification, il semble bien que ce soit Franck Arnold qui en soit finalement le détenteur légitime : 19 tours parcouru contre 18 pour Patrick (attention Nicole, il va demander une bise en rab à Magny-Cours). C’est Philippe Desmarets qui clôt le classement, avec une malheureuse panne au départ de la 2eme manche. Les débuts de saisons sont souvent des périodes de debuggage pour les nouvelles montures…

En Unlimited, c’est Vincent Creance qui remporte les deux manches, toujours avec la même Guzzi, mais avec un nouveau moteur de 1060cc qui envoie de l’air et qui le propulse de la catégorie Classic à la catégorie Unlimited. Il nous a gratifié au passage d’une grosse baston avec Christian Vite dans la 2eme manche, qui courait hors classement sur Ducati TT, et du 5eme temps du week-end au Scratch (1’01’’1, la minute est accessible !). Jérôme Lefèvre (second dans la 1ere manche) aurait pu légitimement briguer la 2eme place si sa TZ n’avait pas été victime d’une fuite d’eau sur la grille de départ de la 2eme manche. C’est Dave Gough(RDLC) qui lui barbote la coupe de second, départagé au cumul des temps de Patrick Joslin(TZ) qui ramène le bronze à la maison. Il faut rappeler que Dave avait souffert de nombreux problèmes de fiabilité l'année dernière qui l'avait empêché de figurer dans le haut du tableau. Ca change beaucoup de chose maintenant que sa RDLC envoie normalement... Christian Degardin (RDLC) est 4eme, suivi de Pierre Arnold, également sur RDLC. Son père Hugues Arnold était plus malheureux puisqu’il devait abandonner sur un sélecteur tordu après un petit accrochage avec Christian. Il a quand même pu rappeler à son fils Pierre lors de la 1ere manche qui était le chef de famille, non mais ! Sébastien Macagno – Bubu même pour les pas intimes – s’est débattu tout le week-end avec une Honda 900 BO un peu feignante (allumage déréglé ?). Il termine tout de même 6eme profitant de la panne dans la 2eme manche de la TZ de Jérôme Lefevre et de Hugues Arnold, réalisant ainsi au final une bonne opération.

En Post Unlimited, rebelote, Dominique Denis-Lutard et Patrick Lagrive ont tout de suite recommencé à se battre comme des chiffonniers : visiblement, la saison 2008 ne leur a pas suffit ! Grosse arsouille donc en 1ere manche qui s’est soldée par une petite chute de Patrick, qui repartait immédiatement, mais la victoire était acquise par Dominique, signant par la même occasion un nouveau record absolu du tour en 57'978. Yeah ! En 2eme manche, Dominique Denis-Lutard est finalement parvenu à s’extraire à la fin de la course et gagne avec 5 secondes d’avance. Comme si cela ne suffisait pas, Alain Bourachdene s’est invité à la noce dans la 2eme manche sur sa Yamaha 250 TZ, essayant de ravir l’argent à Patrick Lagrive. Et il y serait bien parvenu si Patrick ne s’était pas démené comme un beau diable. La 3eme place de Bourach’ lui a permis d’entonner sur le podium une chanson paillarde de derrière les fagots dont il a le secret, et qui a mis le public à ses genoux ! Bref, du spectacle comme ca sur la piste, on en redemande ! Le 4eme larron est Jérôme Lefèvre sur TZ 250 qui profite d’un souci mécanique de Patrick Thétiot dans la 1ere manche qui l’a fait rétrograder de la 4eme à la 7eme place. Celui donne à Christian la 5eme place au général devant Daniel Duhamel sur une Ducati qui semblait cracher des flammes par rapport à l’année dernière. Il a fallu néanmoins le départager au cumul des temps de Benoit Arnold qui n’en pouvais mais en raison de problème de garde au sol à droite. Franck Bachelet étrennait une nouvelle GSXR toute jaune : il termine 8eme avec encore un peu de réglage à effectuer avant de pouvoir l’exploiter pleinement. C’est le cas aussi de Philippe Legrand qui avouait encore chercher le mode d’emploi de sa nouvelle bécane (1’02’’ tout de même). On trouve ensuite dans l’ordre Jean-Luc Van Ledeghem (GSXR), François Degardin (sur sa « vieille » Kawa en attendant sa Honda 750 VFR, Dave Gough (Suzuki 500 RG) Didier Nezan (GSXR), Jean-Guy Beurrier (Kawa 750), Philippe Caron (GSXR, once more), et Guillaume Campion sur Suz 500 RG qui n’a pu prendre le départ de la 2eme manche.

Prochain rendez-vous à Magny-Cours les 13 et 14 juin 2009, le circuit le plus rapide de la saison : du changement en perspective par rapport à Croix, d’autant plus que de nombreux nouveaux pilotes sont attendus. On y trouvera bien quelques pépites...

Les feuilles de temps du week-end :
- Classic et Unlimited, 1ere manche
- Classic et Unlimited, 2eme manche
- PostUnlimited, 1ere manche
- PostUnlimited, 2eme manche